À PROPOS DE NOUS

Notre Campagne

Divest McGill est une campagne pour la justice climatique qui réclame de l’Université McGill qu’elle reconnaisse l’urgence de la crise climatique et agisse en retirant les placements de son fonds de dotation de l’industrie des énergies fossiles. Divest, c’est aussi plus de 150 étudiants qui ont, au fil des sept dernières années, investi temps et énergie dans la recherche, l’éducation et la mobilisation pour exiger plus de leur Université. 

 

Nous faisons partie d’un mouvement international toujours grandissant: plus de  de plus de 9.94 billions de dollars ont déjà été désinvestis des énergies fossiles à travers le monde et 15% de ce montant provient d’institutions d’éducation. Notre campagne a vu le jour à l’automne 2012 et depuis, nos pétitions ont été signées par des milliers d’étudiants; les professeurs et employés se sont joints à nous en créant MFL4D (“McGill Faculty and Librarians for Divestment”); et nous avons reçu l’appui officiel de facultés majeures dont celles d’Arts et de Droit, des associations étudiantes de premier cycle et d’études graduées ainsi que du Sénat de l’Université. 

 

La science est claire: les énergies fossiles sont une cause majeure de la crise climatique actuelle. Les institutions bénéficiant d’une grande réputation  ont le devoir de se positionner comme leaders de la transition verte et juste nécessaire. Une telle transition commence en retirant tout appui moral implicite à l’industrie des énergies fossiles à travers son financement.

Nos Objectifs:

1.

Obtenir un désinvestissement complet et transparent des 200 plus importantes compagnies de carburants fossiles (tel qu’évalué par le potentiel carbone de leurs réserves);

2.

3.

Une mobilisation en solidarité avec les étudiants autochtones ou appartenant à d’autres groupes marginalisés, et ce, sur le campus, à Montréal, et au Canada;

Éduquer et mobiliser la communauté de McGill (administration, personnel, étudiants) aux mesures de justice climatique telles que le carboneutre et la résistance aux pipelines

Appuis officiels reçus par Divest McGill:

–   McGill Senate

–   SSMU  (Student Society of McGill University)

–   PGSS (Post Graduate Student Society)

–   MAUT (McGill Association of University Teachers)

–   Faculty of Law 

–   Faculty of Arts 

–   Faculty of Education 

–   McGill School of Environment

–   McGill Senate 

–   Le Délit

–   The Daily

–   The McGill Tribune

Et maintenant?

Le 12 septembre 2018, le Sénat de McGill a approuvé par une large majorité une motion conseillant au Conseil des Gouverneur.e.s de l’Université de retirer les placements du fonds de dotation de toute compagnie dont l’activité principale consiste en l’extraction, la distribution et/ou la vente de carburants fossiles; et de tout fonds commun qui a des placements dans de telles compagnies.

 

Suite à cette importante démonstration de soutien pour le désinvestissement, CAMSR (le Comité de Recommandations en Matière de Responsabilité Sociale, un sous-comité du Conseil des Gouverneur.e.s), a reçu le mandat d’examiner l’enjeu du désinvestissement pour une troisième fois, l’ayant rejeté en 2013 et en 2016.

Le nouveau rapport de recommandations du Comité est attendu en décembre 2019.

Vous voulez savoir comment nous sommes arrivés ici?

Vous voulez savoir comment vous pouvez aider à assurer que la décision à venir est la bonne cette fois-ci?

.

We acknowledge that our work takes place on unceded Kanien'kehá:ka territory.

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

Made by My Media Creative